Ville de Velizy Villacoublay
Actualité
Sport Loisirs Culture Jeunesse
Lundi 5 février 2018

Un tour d'Europe en 205 !

Sillonner les routes d’Europe pendant 23 jours, monter la tente sur 22 bivouacs, traverser 20 pays et parcourir 11 000 km. Le tout en Peugeot 205. C’est le défi fou que se sont lancés Jérémy, Anaïs et Julien, l’été dernier. Vivre l’aventure Europ’ Raid Tour, c’est vivre plusieurs expériences à la fois : une aventure humaine, un engagement solidaire et un dépassement de soi. Embarquons pour un tour d’Europe aux côtés de ces jeunes routards, que les frontières, tu peux viendre vite fait ?
mécaniques ou naturelles, n’arrêtent pas !

Un tour d'Europe en 205 !

Après de longs mois de préparation intensive, notre équipe vélizienne rejoint les 450 participants qui forment les 150 équipages sur la ligne de départ, à La Chaize-le-Vicomte (Vendée). « Quand nous avons acheté notre Peugeot, elle n’était pas en état de rouler », raconte Jérémy, 20 ans, apprenti ingénieur mécanicien.  Après avoir créé leur association, financé leur véhicule et trouvé des sponsors (notamment la Ville avec la bourse « Aide aux projets »), l’heure est maintenant à la mécanique. Pour aborder ce raid hors du commun, rien ne doit être laissé au hasard : les trois compères vont réhabiliter entièrement leur bolide, « pour le plaisir ». Et l’aménager au maximum pour gagner en confort avec l’installation de sièges baquets, toit ouvrant, etc. Impatients, GPS et talkie-walkie fins prêts, road-book en main, les raideurs franchissent la ligne de départ le 30 juillet sous un tonnerre de klaxons, cap à l’est. 


Boot camp

C’est un territoire vert, montagneux et plutôt humide que l’itinéraire décrit. Routes tortueuses, petits villages de haute montagne, gorges naturelles… les as du volant peuvent s’en donner à cœur joie ! C’est au gré des lacets, des obstacles mécaniques et de l’entraide que ces équipages découvrent ce continent si changeant et renforcent chaque jour un peu plus leur complicité. Les aventuriers sont parfois mis à rude épreuve, avec des températures proches des 35°C et sans climatisation, ou encore la circulation sur des routes en très mauvais état, parfois inondées… Et il y a aussi ces interminables files d’attente pour passer la frontière, mais qui ne sauraient entraver la bonne humeur des participants, qui improvisent volontiers parties de cartes et fredonnent quelques airs tous ensemble. Une aventure humaine, dans laquelle l’initiative est de mise. A chaque étape son fardeau : monter la tente, démonter, s’installer, ranger, lever le camp…  Comme dirait le proverbe, « L’école de la vie n’a point de vacances ». Proverbe qui prend ici tout son sens, car ce périple repose sur une dimension solidaire : chaque équipage devait embarquer 100kg de fournitures scolaires neuves, qui seront distribuées dans des écoles aux ressources limitées. Au total, le raid aura permis d’offrir 15 tonnes de matériel scolaire aux enfants les plus démunis, une action en faveur des locaux bien sûr mais aussi des participants, qui « en ressortent grandis » selon Jérémy.

L’Europe, terr(ain) connu ?

Pendant trois semaines, c’est au rythme du dépaysement que vivent les raideurs. Quelle aventure pourrait offrir à la fois une baignade dans les cascades de Krka (parc national Croate) et un crochet par le célèbre temple d’Aphrodite ? Quoi de plus original qu’un détour par Buzludzha, la Maison du Parti Communiste en Bulgarie, qui a d’ailleurs marqué le jeune ingénieur : « il faut descendre 3m en rappel pour y pénétrer, c’est magique ! », se souvient-il. Et une descente dans les mines de sels de Wieliczka, 300 km de galeries, seule mine au monde toujours en exploitation depuis le 13e siècle (Slovaquie) ? Qui peut se targuer d’avoir un jour emprunté la Transfagarasan, plus belle route d’Europe caractérisée par ses 150 km de lacets à 2000m d’altitude (elle traverse la plus haute chaîne de montagnes de Roumanie) ? C’est un périple unique en son genre, qui permet de découvrir merveilles antiques, sites naturels et patrimoine architectural. Un périple qui vous entraîne depuis les rives du Danube jusqu’aux Pyramides de Stobskite (Bulgarie), en passant par la charmante Prague, la ville aux cents clochers et Sofia, ville la plus haute d’Europe avec ses 400m d’altitude. Avec une allure de 600 km par jour et 8h - 10h de voiture quotidiennes, les raideurs auront rallié au total 23 villes d’Europe partenaires.

En approche de la Bulgarie, nord de l’Europe et donc signe de retour vers la France, les raideurs sont désormais rodés et presque installés dans une certaine routine ; lever au clairon à 6h30, puis debrief matinal et choix de l’itinéraire. Les étapes sont longues et les possibles visites nombreuses, aussi faut-il faire des choix. Le soir, malgré la fatigue, c’est avec plaisir que l’on retrouve les autres équipages et qu’ensemble on monte la tente, on entame une partie de foot, on entonne quelques airs au coin du feu, on improvise un bain de minuit… Les plus téméraires osent la nuit à la belle étoile, promesse d’un réveil somptueux sur la plage au lever du soleil… Les bivouacs varient entre plage, terrains de foot, jardins d’un hôtel 5 étoiles ou près des pistes d’un aérodrome… Pour la quatrième année consécutive, l’Europ’Raid confirme son identité humaine et continue de séduire chaque année un peu plus… Si on partait l’été prochain, « on the road again » ? ...

Rendez-vous sur https://www.europraid.fr/

Agenda

Tout l'agenda
Du samedi 6 octobre 2018 14h00 au samedi 3 novembre 2018 18h00

Exposition Robotic Pulps

Mardi 23 octobre 2018 de 17h00 à 19h00

Permanence d'Olivier Poneau

Mercredi 24 octobre 2018 de 10h30 à 12h00

Café des aidants

Infoflash

Du 22 Octobre au 2 Novembre, ce sont les vacances de la Toussaint ! Découvrez le programme du Service Jeunesse ici !